Se déposer par le jeu au moment du dodo

par Karolann & Krysta

À quoi ressemble la routine du dodo dans ta maison? Souvent, on peut avoir l’impression de devoir insérer une routine de type activités calmes et de devoir miser sur la constance. Et si, pour certains enfants, les activités calmes n’étaient pas toujours la solution?

Au travers de cette petite histoire de dodo d’une maman, on illustre certains repères de la Formation Bon Dodo qui sauront peut-être vous inspirer dans vos routines de dodo. 

«Mon Raphael, mon amour de garçon. Il a maintenant 3 ans. Déjà!

Le sommeil a toujours été plus compliqué avec lui. Il a en fait toujours eu un sommeil agité. Bébé, il était très alerte et très éveillé. Il avait un regard perçant. Dès sa naissance, il a toujours eu un grand besoin de présence physique comparé à son frère plus vieux, Maxime, qui lui semblait avoir quelques couches de filtres de plus le protégeant du monde extérieur. 

Maintenant, Raphael ne se réveille plus autant qu’avant pendant la nuit, mais ouf que l’endormissement peut être si long. Encore une fois, c’est si différent de ce que j’ai pu vivre avec mon premier enfant. 

Ça fait maintenant plusieurs semaines que je ressens chez Raphaël une énergie plus alarmée, un grand désir d’être au commande. Je ressens qu’il a plus de difficulté à se déposer le soir et le moment du coucher devient laborieux.

Mon expérience de maman me rappelle à quel point c’était plus facile pour Maxime, mon plus vieux, de s’endormir lorsque son environnement était plus calme et doux. J’ai donc essayé de reproduire ce que je faisais à Maxime pour Raphael. J’ai inséré de la musique douce avant son bain, j’essaie de lui faire un massage et j’essaie même de faire du yoga.

Toutefois, la musique calme, le massage et le yoga ne semblent toujours pas l’amener vers le repos comme je le souhaiterais. Malgré de nombreuses stratégies qui ont pourtant l’objectif d’apaiser, j’observe tout de même son énergie bien active et un peu-beaucoup alarmée.

Il y a quelques jours, j’ai commencé à davantage me connecter à lui le soir. À mettre les stratégies de calme de côté. Dans le moment présent, j’ai davantage constaté son élan naturel. Et, wow, il a tellement envie de jouer. Il détruit ses blocs, il court et me demande de jouer à cache-cache. Et ça semble l’aider pour le moment du dodo ensuite.

Je réalise que je dois mettre de côté mes croyances liées à ce qui pourrait l’amener vers le calme et le repos. J’essaie aussi de mettre de côté mon anticipation et mon propre alarme par rapport à la routine du dodo et la durée de l’endormissement. 

Je me laisse embarquer par son jeu qui devient maintenant notre jeu.» 

Ce sont maintenant des centaines de familles qui nous ont fait confiance pour retrouver leur boussole quant au dodo de leurs enfants. Au travers de la Formation Bon Dodo, nous offrons des repères solides pour vous aider à naviguer au mieux les défis du dodo si tu te sens présentement perdue ou dépassée…

 

Karolann Robinson, D.Psy.

Krysta Letto, M.Sc.

Tu aimerais peut-être aussi…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *